L’entreprise inclusive du futur

L’entreprise inclusive du futur

Phase 1 of 1
Introduction 2021-09-13 - 2021-09-14
Process phases

Oasis fiction en 2041

Dans le district n°6 de la Start-up OASIS, locaux de recrutement, salle d'attente 27.

Tous les candidats sont assis. Une femme et deux hommes assis sur des chaises et un homme sur une chaise roulante. Ils s’observent, ils semblent méfiants et perturbés car les bruits de talons se mélangent au son des robots-snacks qui circulent et de conversations entre les salariés et les robots. À ce moment précis, ils se considèrent concurrents, tous différents.

“Austin GAILLON, Lucas TROPEZ, Fanny JEANNIN et Précieux KOHYO ?”
“Oui”, quatre paires d’yeux se lèvent vers le secrétaire habillé aux couleurs de l'entreprise, accompagné d’un petit robot
"Veuillez nous suivre, c'est à vous. ”
“Par ici, placez-vous chacun devant une de ces portes. Très bien. Madame JEANNIN approchez-vous, la machine risque de ne pas vous captez. Perfect. ”
Les portes blanches coulissent.
“Prenez place, vous aurez le reste de l'info dans les capsules. ”
Les quatres candidats prennent place dans ces capsules de réalité virtuelle.
Une voix leur annonce les consignes: “Bienvenue, vous allez être mis, collectivement en situation. La situation est la suivante: Vous allez devoir réparer et mettre en marche un téléphone des années 2010 dans un temps imparti sachant que vous n’avez aucune information sur le temps restant. Bonne chance. ”
Surpris par cette annonce, les quatre candidats se retrouvent autour d’une table, sur laquelle deux téléphones sont posés.
Obnubilé par le temps imparti et convaincu de ses capacités, Austin Gaillon, diplomé d’une fameuse université américaine, se jette sur un téléphone et commence un travail personnel en se disant:” Un handicapé, une femme et un noir n’arriveront jamais à faire mieux que moi et ils ne feront que me ralentir. ”
Les trois autres candidats, surpris et désemparés face à ce comportement, se retrouvent donc avec un seul téléphone. Lucas, malgré sa schizophrénie décide de montrer ses valeurs de leader:
“Nous ne nous connaissons pas, mais il me semble qu’à trois nous irons plus vite qu’un homme seul, quelles sont vos qualités? ” Étonnées par cet élan, Fanny une jeune femme Geek se présente timidement : “ Moi je suis une accro de la technologie, tous les secrets de ce téléphone je peux les découvrir. ”
Super! répondit Lucas. Faites ce qu’il vous plaît avec ce téléphone et trouver-nous une solution.
Doucement ! s’exclama Précieux.
Peu confiant car peu qualifié, Précieux apporte tout de même son expérience: “Je connais cette machine. Dans nos quartiers, il reste un objet de valeur. Ce fut le dernier téléphone de ma grand-mère et mon premier. C’est assez fragile, il faut retirer l’écran avec prudence sinon nous ne pourrons jamais l’allumer. De plus, l’intérieur est très fragile et nous allons avoir besoin d’anciens outils comme le tournevis pour l’ouvrir. “

Pendant ce temps Austin resta muet et sans action face à cet engin qu’il n’avait jamais rencontré et qui était trop vieux pour intervenir lors de ses cours magistraux. Frustré , il commença à s’énerver et à perdre ses moyens.
De leur côté, l’expérience de Précieux avait permis à Fanny d’ouvrir l’iPhone 7, et d’y découvrir la déconnexion de certains fils. Et malgré ses moments d’égarement, Lucas qui s'énerve contre sa seconde personnalité parvient à organiser les tâches. Lucas commença à parler tout seul, à chercher des solutions. Précieux lui demanda si tout allait bien. Lucas fût gêné et lui répondit: « Oui. Ne vous inquiétez pas. » Fanny entra dans la discussion et demanda s’il est atteint de la schizophrénie car son frère a les mêmes symptômes.. Rassuré, Lucas s’impose et dit que parfois quand il y a des situations de stress il a tendance à perdre ses repères. Précieux le réconforte en lui disant « Je comprends, ne t’inquiètes pas, je raterai pas une occasion de discuter avec un tel leader autour d’un verre ». Lucas sourit, hoche la tête et dit « Remettons nous à la tâche car on n’a aucune idée du temps qu’il nous reste ".
“TIME IS UP. ”
Surpris, les candidats s’arrêtent. Un homme rentre dans la salle, lié à un robot.
“C’est un plaisir de vous rencontrer. Je m'appelle M. PACARD, je suis le CEO d'OASIS ”
Ils ne s'attendaient pas à le voir.
“Je me suis chargé aujourd'hui de superviser la séance d'embauche. Je tiens tout d'abord à vous remercier de vous être orienté vers nous pour un poste au sein du District de la Digitalization. Sachez que votre confiance en nous, nous encourage à continuer et persévérer en ce sens et continuer à défendre nos valeurs. ”
Ils sont tous confus et perturbés.
“Votre mission aujourd’hui n’était pas de l’accomplir, mais de travailler ensemble et de dépasser vos différences et les biais que vous pouvez avoir en tête. Chez OASIS, nous recrutons d’une toute nouvelle manière car comme vous pouvez le constater, je suis moi même tétraplégique. Ayant vécu une expérience traumatisante et ayant reçu les pires critiques lors d’un entretien d’embauche, j’ai créé un nouveau format d’entretien dans lequel l’inclusion, qui permet la cohésion de groupe, prime sur les qualités individuelles. Voici, pour moi, à quoi doit ressembler une entreprise aujourd’hui. Mr. GAILLON, Mr. KOHYO et Mme. JEANNIN, félicitations à vous. Vous incarnez la solidarité et la force de nos équipes OASIS ! Bienvenue à OASIS. ”

0

Reference: PE-FICT-2021-09-199
Version number 1 (of 1) see other versions

Share:

Share link:

Please paste this code in your page:

<script src="https://skema.intelligence-collective.io/processes/brightmirror/f/13/fictions/199/embed.js?locale=en"></script>
<noscript><iframe src="https://skema.intelligence-collective.io/processes/brightmirror/f/13/fictions/199/embed.html?locale=en" frameborder="0" scrolling="vertical"></iframe></noscript>

Report inappropriate content

Is this content inappropriate?