L’entreprise inclusive du futur

L’entreprise inclusive du futur

Phase 1 of 1
Introduction 2021-09-13 - 2021-09-14
Process phases

Oméga b : Ashley Hu – Célia Bouali – Paul Combeau - Etienne Vial

Nastia Meunier
Responsable attribution label RSEI
GreenNove SA
5 quai Marcel Dassault
92150 Suresnes

Suresnes, le 13/09/2041

Rapport certification RSEI

I - Rappel du contexte de la mission

Le 23 janvier 2041, l’entreprise GreenNove a fait une nouvelle demande de certification RSEI (Responsabilité sociétale des entreprises inclusives), justifiant notre visite le 12 juillet 2041, menée par Nastia Meunier. Ce rapport fait suite à l’échec de la première demande de certification de GreenNove datant de novembre 2039.

II - Objectif de la mission

L’objectif est de vérifier que l’entreprise est éligible à la certification RSEI. Ce label, créé en 2020, est une évolution de la norme internationale ISO 26000 et atteste de l’inclusivité de l’entreprise prenant en compte les trois piliers du développement durable (sociétal, économique et environnemental).

Plusieurs éléments avaient conduit au refus de la labellisation. Notamment dans le cadre du management des ressources humaines, une inclusivité de façade avait été pointée du doigt. Dans le cadre de la gouvernance et des projets d’entreprise (plus précisément de la gouvernance et des instances de décisions stratégiques), l’entreprise utilisait des quotas dans ses conseils d’administration afin assurer la diversité et la représentativité, ce qui d’après notre label n’est qu’une solution conjoncturelle à un problème structurel.

III - Méthodes d’évaluation de la mission

Nous avons appliqué la méthode du client mystère : l’objectif était de pénétrer dans l’entreprise de manière anonyme. Pour ce faire, nous avons simulé une candidature dans l’entreprise GreenNove, incarnée par Kintana Tsaro (porteuse d’une déficience auditive). J’ai incarné le rôle d’assistante pour personne porteuse de déficience auditive de Kintana Tsaro, afin de l’aider dans son entretien et dans sa visite de l’entreprise. Je tiens à préciser que Kintana Tsaro était au courant de cette mission et y a volontairement pris part.

IV - Déroulement de la mission

Présentation de l’entreprise par Thibault Blanchard

La mission a débuté par une présentation de l’entreprise par le DRH Thibault Blanchard. A l’arrivée, un traducteur a été proposé à Kintana Tsaro, mais celui-ci a été inutile du fait de ma présence. Je souligne l’effort de la mise à disposition d’aide aux personnes handicapées.
L’entreprise française GreenNove est spécialisée dans l’intelligence artificielle responsable. Sa forme juridique est une entreprise à mission. Une de ses missions est de sensibiliser aux biais des algorithmes notamment en promouvant la diversité dans les données. Créée en 2030 et dirigée par Julia Hacty, la société affiche un chiffre d’affaires pour 2040 de 300 millions d’euros. Elle commence à développer son activité internationale à partir de 2036 avec l’Asie du Sud Est.
Le statut d’entreprise à mission de GreenNove est un des critères nécessaires à la labellisation RSEI.
De plus, GreenNove a adopté depuis peu une organisation multidivisionnelle. La gouvernance de l’entreprise repose donc sur une structure horizontale composée de pôles de compétences spécialisés. Les salariés de chaque pôle doivent travailler, coopérer et coordonner leurs actions pour faire perdurer le projet de l’entreprise. Dès lors, ce type d’organisation accorde une place essentielle à l’inclusivité.

L’entretien d’embauche

J’ai donc participé à l’entretien de Kintana en tant que traductrice. Je n’ai relevé aucune anomalie particulière. Dans un premier temps, Monsieur Blanchard s’est présenté ainsi que son entreprise. Il a ensuite proposé à Kintana de faire de même. Ils ont ensuite discuté de ses expériences précédentes, de ses qualités humaines puis des missions proposées par GreenNove. Kintana attestait de toutes les compétences nécessaires au recrutement.
La deuxième partie de l’entretien était centrée sur l’entreprise et ses valeurs. En effet, la société spécialisée dans l’IA responsable attache une importance particulière à la diversité des données traitées par les algorithmes. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle ils renouvellent leur demande de label RSEI. Madame TSARO s’était bien renseignée sur les motivations de l’entreprise et correspondait, une fois de plus, au poste souhaité.
Monsieur Blanchard a terminé l’entrevue en interrogeant Kintana sur ses centres d’intérêt de manière générale. Aucune allusion n’a été faite quant à son handicap.

En synthèse, l’entretien s’est déroulé de manière classique mais sans discrimination qu’elle soit négative ou positive. Kintana correspond tout à fait au poste demandé et se situe sur le même pied d’égalité que ses rivaux.

Visite locaux

Suite à l’entretien d’embauche, une visite des locaux de l’entreprise a permis de voir le milieu dans lequel évolue les différents salariés.

Les locaux sont ouverts et possèdent des lieux de coworking. L’entreprise s’organise sur le mode du flex office : les différents salariés n’ont pas de bureau attribué ce qui crée une réelle flexibilité et permet de ne pas scléroser les relations au sein de l’entreprise.

Le bâtiment respecte les normes pour les personnes en situation de handicap moteur et/ou sensoriel. Tous les lieux sont aménagés pour qu’ils puissent se sentir à l’aise et développer leurs compétences. Par exemple, dans le cadre de Kintana Tsaro, toutes les vidéos qui sont diffusées sur les écrans des locaux sont accompagnées de sous-titres.
Un aspect à souligner est la présence d’un potager sur le toit de l’entreprise. Le directeur souligne avec fierté deux grands objectifs de ce potager. Premièrement, ce potager fournit des produits frais et bio aux cuisiniers de l’entreprise, donc les salariés mangent des produits qu’ils cultivent eux-mêmes. Deuxièmement, tous les salariés entretiennent ce potager, ce qui crée un moment de partage, de convivialité et de détente, contribuant alors au bien-être et à l’inclusion des salariés. Cette initiative est très appréciée pour la labellisation.

Discussion avec un salarié

Nous nous sommes entretenus à la fin de la visite des locaux avec un employé de l’entreprise afin de discuter des différentes dispositions mises en place par GreenNove pour améliorer l’inclusivité en entreprise. Ce dernier nous a informé de la présence de séminaires et groupes de discussion concernant divers sujets relatifs à l’inclusion tels que la discrimination, la santé mentale des salariés, les différents types d’handicap potentiellement présents dans la société etc.

Il existe également des formations dispensées par l’entreprise elle-même, notamment autour du sujet des déficiences auditives à travers l’apprentissage du langage des signes.

En ce qui concerne la vie en entreprise des salariés, ces derniers évoluent dans un cadre et une atmosphère propice aux relations humaines favorisant entraide, respect et bienveillance. Divers événements sont proposés par la société afin de valoriser l’importance de la cohésion des salariés et ainsi renforcer les liens humains. C’est ainsi dans une atmosphère de convivialité et d’écoute que les employés de l’entreprise s’épanouissent.

Il me paraît important de noter que l’entreprise a su former ses managers à l’inclusivité. D’une part, nous savons bien que la diversité est parfois source de conflits. En l'occurrence, les managers de GreenNove sont formés à la notion de “conflit constructif” de Mary Parker Follet. ​​Les personnes en désaccord étudient ensemble la situation (contexte, positions et demandes des parties) et élaborent ensemble une solution. Le succès de la démarche ne supprime pas définitivement le conflit. Mais lorsqu’un nouveau désaccord se présente, ce sera sur un autre point. D’autre part, les managers de GreenNove savent organiser l’expérience du groupe et en tirer tout son potentiel. Les managers de GreenNove n’ont donc pas des subordonnés mais des hommes et des femmes qui travaillent avec eux.

De plus, dans le conseil de l’entreprise il existe un délégué de l’inclusivité portant la voix des salariés. L’inquiétude de la liberté d’expression au sein de la société n’a donc pas lieu d’être.

V - Conclusion

En conclusion de ce rapport, je peux affirmer que l’entreprise GreenNove répond aux critères du label RSEI. En effet, l’entreprise accorde une importance particulière à l’inclusivité : campagnes et séminaires d’information, neutralité dans l’embauche, le remplacement des quotas par un conseil d’administration participatif (avant chaque réunion du CA, chaque salarié peut exprimer ses idées ou ses questionnements par un intranet appelé le Your Administrational Portal, le YAP). Au-delà, GreenNove s’est investie pour donner à ses salariés un cadre de travail et un environnement propices à leur bien-être et à leur développement personnel autant que professionnel.

Je certifie donc que GreenNove possède tous les critères nécessaires à l’attribution du label RSEI.

Nastia Meunier

List of Endorsements

1

Reference: PE-FICT-2021-09-46
Version number 1 (of 1) see other versions

Share:

Share link:

Please paste this code in your page:

<script src="https://skema.intelligence-collective.io/processes/brightmirror/f/13/fictions/46/embed.js?locale=en"></script>
<noscript><iframe src="https://skema.intelligence-collective.io/processes/brightmirror/f/13/fictions/46/embed.html?locale=en" frameborder="0" scrolling="vertical"></iframe></noscript>

Report inappropriate content

Is this content inappropriate?